Bolivie (Etat plurinational de)

Résultats des élections

Données sur les élections parlementaires, y compris le contexte, les candidats, la participation, les résultats et la formation de la nouvelle législature. Par défaut, les résultats des dernières élections sont affichés. Sélectionner une date pour consulter les résultats d'élections antérieures.

Contexte

Date(s) d’élection Date à laquelle les élections ont commencé et fini pour les parlements/chambres élu(e)s au scrutin direct ou indirect. Date des nominations pour les parlements/chambres nommé(e)s.
20.10.2019
Dates de l’élection Dates des élections : au délai normal, élections anticipées, élections repoussées
Echéance normale
Date prévue pour les prochaines élections Date à laquelle les prochaines élections doivent avoir lieu, selon la loi ou l’usage.
31.12.2020
Nombre de sièges en jeu Nombre de sièges à pourvoir aux élections. Si le parlement/la chambre est entièrement renouvelé(e), ce nombre est généralement identique au nombre statutaire de membres. Si le parlement/la chambre est partiellement renouvelé(e) ou nommé(e), le nombre de sièges en jeu est généralement inférieur au nombre total de membres.
36
Portée des élections Portée des élections : renouvellement complet, renouvellement partiel.
Renouvellement complet

Participation

Inscription Nombre de personnes inscrites sur les listes électorales
7,315,364
Votes Nombre de personnes ayant voté
6,460,515
Participation électorale Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de personnes qui ont effectivement voté par le nombre de personnes inscrites sur les listes électorales.
88.31%

Résultats

Concernant l’élection Court descriptif du contexte et des résultats de l’élection.
En 2019, les élections législatives et l’élection présidentielle, lors de laquelle le Président Evo Morales (au pouvoir depuis 2006) briguait un quatrième mandat (voir note), ont finalement été invalidées. La commission électorale avait initialement annoncé la victoire aux élections législatives du Mouvement pour le socialisme (MAS-IPSP), alors au pouvoir, et la réélection de M. Morales (MAS-IPSP) à la présidence. Dans un contexte d'allégations de fraude électorale, cette annonce a déclenché des mouvements de protestation post-électoraux. Le candidat de l'opposition à la présidence, Carlos Mesa, qui dirigeait la coalition de la Communauté civique, a rejeté les résultats des élections et a appelé à des "manifestations pacifiques et démocratiques". Les mouvements de protestation impliquant les forces de l'opposition et de nombreux citoyens demandant la démission du Président ont tourné à la violence. 
 
 Le 10 novembre, le Président a démissionné et a quitté le pays. Ses alliés du MAS-IPSP, qui lui auraient succédé à titre intérimaire, ont également démissionné. Parmi eux, le Vice-Président Álvaro García Linera, la Présidente du Sénat, Adriana Salvatierra, et le Président de la Chambre des députés, Víctor Ezequiel Borda Belzu. D'autres membres du MAS-IPSP ont démissionné du Parlement, ce qui aurait privé le Sénat d'un quorum. 
 
 Le 11 novembre, la deuxième Vice-Présidente du Sénat, Jeanine Áñez, a annoncé qu'elle assumerait les fonctions de Présidente du Sénat et de Présidente de la République par intérim à partir du 12 novembre. Le 14 novembre, la Chambre des députés et le Sénat sortants ont élu respectivement M. Simón Sergio Choque Siñani (MAS-PIPS) et Mme Mónica Eva Copa Murga (MAS-PIPS) à leur nouvelle présidence.
 
 Le 24 novembre 2019, la Présidente par intérim Áñez a promulgué la loi sur le régime exceptionnel et transitoire pour la conduite des élections générales, invalidant les élections générales tenues le 20 octobre 2019. De nouvelles élections générales - tant pour l'Assemblée législative plurinationale que pour la présidence - devraient avoir lieu à la mi-mars 2020.
 
 Note :
 Le 21 février 2016, le référendum visant à lever la limite de deux mandats pour le président et le vice-président (introduite par la Constitution de 2009) a été rejeté. Toutefois, en décembre 2018, le Tribunal électoral suprême (TSE) a décidé que M. Morales avait le droit de se représenter en 2019, confirmant la décision de 2017 de la Cour constitutionnelle plurinationale, qui avait estimé que limiter le nombre de mandats équivalait à une violation du droit de M. Morales à se présenter et du droit des électeurs à l'élire. La décision du TSE avait déclenché de violentes manifestations. Les manifestants se sont qualifiés de "Défenseurs du 21 F" (21 F en référence à la date du référendum du 21 février 2016), unis contre la réélection de M. Morales. Celui-ci a effectué un mandat avant l'adoption de la Constitution de 2009 et deux mandats après.
Nombre de partis gagnant des sièges Nombre de partis qui ont gagné une représentation parlementaire à l’élection concernée.
3
Pourcentage de sièges remportés par le plus grand parti (coalition) Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de sièges remportés par le plus grand parti par le nombre de sièges en jeu lors de l'élection.
58.33%
Membres élus, par sexe
Nombre d’hommes élus
17
Nombre de femmes élues
19
Pourcentage de femmes élues Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de femmes élues par le nombre de sièges en jeu à l'élection.
52.78%
Autres notes
Le 24 novembre 2019, la Présidente par intérim, Jeanine Áñez, a promulgué la Loi sur le régime exceptionnel et transitoire pour la conduite des élections générales, invalidant les élections générales tenues le 20 octobre 2019. De nouvelles élections générales - tant pour l'Assemblée législative plurinationale que pour la présidence - devraient avoir lieu le 3 mai 2020.
Sources
https://trep.oep.org.bo/
 https://www.oep.org.bo/wp-content/uploads/2019/11/Separata_Resultados_Nacionales_EG_2019.pdf
 BBC Monitoring
 BBC
 Reuters
 www.dw.com
 The North American Congress on Latin America (nacla.org)
 www.web.senado.gob.bo
 www.diputados.bo
Femmes élues au scrutin direct
19