Guinée

Assemblée nationale

Résultats des élections

Données sur les élections parlementaires, y compris le contexte, les candidats, la participation, les résultats et la formation de la nouvelle législature. Par défaut, les résultats des dernières élections sont affichés. Sélectionner une date pour consulter les résultats d'élections antérieures.

Contexte

Date(s) d’élection Date à laquelle les élections ont commencé et fini pour les parlements/chambres élu(e)s au scrutin direct ou indirect. Date des nominations pour les parlements/chambres nommé(e)s.
22.03.2020
Dates de l’élection Dates des élections : au délai normal, élections anticipées, élections repoussées
Elections reportées
Date prévue pour les prochaines élections Date à laquelle les prochaines élections doivent avoir lieu, selon la loi ou l’usage.
31.03.2025
Nombre de sièges en jeu Nombre de sièges à pourvoir aux élections. Si le parlement/la chambre est entièrement renouvelé(e), ce nombre est généralement identique au nombre statutaire de membres. Si le parlement/la chambre est partiellement renouvelé(e) ou nommé(e), le nombre de sièges en jeu est généralement inférieur au nombre total de membres.
114
Portée des élections Portée des élections : renouvellement complet, renouvellement partiel.
Renouvellement complet

Candidats

Nombre de partis en lice Ce champ peut indiquer soit le nombre de partis en lice pour l’élection, soit le nombre de coalitions/d’alliances électorales.
33

Participation

Inscription Nombre de personnes inscrites sur les listes électorales
5,179,600
Votes Nombre de personnes ayant voté
3,006,055
Participation électorale Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de personnes qui ont effectivement voté par le nombre de personnes inscrites sur les listes électorales.
58.04%

Résultats

Concernant l’élection Court descriptif du contexte et des résultats de l’élection.
Le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) Arc en ciel du Président Alpha Condé a vu sa part de sièges passer de 53 à 79 à l'Assemblée nationale, qui compte 114 membres. Les élections ont été boycottées par les principaux partis d'opposition. L'Union pour le développement de la Guinée (UDG, un parti d'opposition dirigé par M. Mamadou Sylla) est arrivée loin derrière avec quatre sièges, tandis que 22 autres partis ont remporté trois sièges ou moins chacun. Les élections retardées en 2020 (voir note 1) ont été organisées parallèlement à un référendum constitutionnel (voir note 2). Bien que la nouvelle loi sur la parité ait été adoptée en mai 2019, elle n'a pas été appliquée dans le cadre des élections de 2020, car des amendements devaient être apportés au Code électoral de 2017. Le nombre de femmes est passé de 25 à 17 (voir note 3).



La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a noté "la violence qui a entaché ce double scrutin et s’est soldée par des pertes de vies humaines et de nombreux blessés". Les organisations locales de défense des droits de l'homme ont déclaré qu'au moins 22 personnes avaient été tuées pendant le processus électoral. 



Note 1 :

En janvier 2019, le mandat parlementaire, qui devait expirer le 12 janvier 2019, a été prolongé par un décret présidentiel jusqu'à la convocation des nouveaux membres du Parlement. En novembre 2019, des élections ont été prévues pour le 16 février 2020. Cependant, le 5 février 2020, elles ont été reportées au 1er mars de manière à être organisées en même temps que le référendum constitutionnel. Le scrutin a été reporté au 22 mars afin que la liste électorale soit révisée. Quelque 2,5 millions de noms qui n'étaient pas accompagnés de pièces justificatives ont été retirés de la liste électorale qui comptait initialement près de 7,8 millions d'électeurs. 



Note 2 :

Le Gouvernement a affirmé que la Constitution de 2010 devait être modifiée car elle avait été approuvée sous un gouvernement de transition après le régime militaire. En août 2019, la Coalition démocratique pour une nouvelle constitution (CODENOC) a été créée par le RPG et ses alliés. Les partisans d'une nouvelle constitution ont fait valoir que les réformes étaient cruciales pour permettre au Président sortant Condé de mener à bien ses projets. En octobre, plusieurs organisations de la société civile et partis politiques se sont réunis sous la bannière du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC). Le FNDC, qui regroupe les deux principaux partis d'opposition du Parlement sortant, l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) et l'Union des forces républicaines (UFR), s'est prononcé contre une nouvelle constitution, qui, selon lui, permettrait au Président sortant de 82 ans (qui effectue son deuxième et dernier mandat de cinq ans depuis décembre 2015) de briguer de nouveaux mandats. 

Le 5 février 2020, le Gouvernement a annoncé que le référendum constitutionnel se tiendrait le 1er mars parallèlement aux élections législatives. L'UFDG et l'UFR ont annoncé qu'elles boycotteraient les élections tandis que l'UDG a déclaré qu'elle y participerait. Bien que le FNDC ait intensifié ses activités de protestation, demandant le report des deux scrutins, ceux-ci ont eu lieu le 22 mars. 

La nouvelle Constitution a été adoptée lors du référendum avec près de 90 pour cent des voix. Le Président Condé l'a promulguée le 6 avril, en précisant que la nouvelle Constitution entrerait en vigueur dès sa publication au Journal officiel (ce qui a été fait le 12 avril). Selon la nouvelle Constitution, le président peut exercer un maximum de deux mandats de six ans, au lieu de cinq.



Note 3 :

En vertu du Code électoral en vigueur, au moins 30 pour cent des candidats figurant sur les listes de la représentation proportionnelle doivent être des femmes. La loi de 2019 oblige les partis à présenter des listes "zébrées" (alternance de candidats hommes et femmes). Les listes électorales ne sont pas recevables si cette condition n'est pas remplie. Le quota concerne les deux tiers (76) des 114 sièges élus à la représentation proportionnelle (le tiers restant est élu au scrutin uninominal à un tour). 



Note sur le nombre de femmes :

En 2020, 17 femmes ont été élues. Dix-huit femmes ont participé à la première session tenue le 22 avril. Suite à la démission de plusieurs membres du Gouvernement de leur poste de parlementaire et à leur remplacement par leurs suppléantes, le nombre de femmes était de 19 au 5 mai.
Nombre de partis gagnant des sièges Nombre de partis qui ont gagné une représentation parlementaire à l’élection concernée.
24
Pourcentage de partis gagnant des sièges Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de partis ayant obtenu une représentation parlementaire par le nombre de partis en lice.
72.73%
Pourcentage de sièges remportés par le plus grand parti (coalition) Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de sièges remportés par le plus grand parti par le nombre de sièges en jeu lors de l'élection.
69.3%
Alternance au pouvoir après les élections Les résultats des élections ont entraîné un changement de gouvernement. Ne concerne pas les pays appliquant le système présidentiel si les élections présidentielles et parlementaires se tiennent séparément. Ne concerne pas non plus les pays en transition politique ou n’ayant pas de système de partis.
Non
Nombre de partis au gouvernement Le gouvernement peut être formé par un ou plusieurs partis politiques
6
Noms des partis au gouvernement Le gouvernement peut être formé par un ou plusieurs partis politiques
Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) Arc en ciel, Nouvelles forces démocratiques (NFD), Union des forces du changement (UFC), Union pour le progrès et le renouveau (UPR), Générations pour la réconciliation, Union et la prospérité (GRUP), Parti national pour le renouveau (PNR).

Note:
Le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana appartenait initialement au parti Guinée pour tous (GPT), qui a fusionné avec le RPG en 2018.
Le GRU et le PNR n'ont pas obtenu de représentation parlementaire lors des élections de 2020.
Partis ou coalitions gagnant des sièges
Répartition des sièges remportés par les groupes politiques
Groupe politique Total Majoritaire Proportionnel
Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) Arc en ciel 79 37 42
Union pour de développement de la Guinée (UDG) 4 0 4
Mouvement populaire démocratique de Guinée (MPDG) 3 0 3
Nouvelles forces démocratiques (NFD) 3 1 2
Alternance démocratique pour le changement - Bloc de l'opposition constructive (ADC-BOC) 2 0 2
Union pour le progrès et le renouveau (UPR) 2 0 2
Guinée pour la démocratie et l'équilibre (GDE) 2 0 2
Union des forces du changement (UFC) 2 0 2
Rassemblement pour le Développement Intégré de la Guinée (RDIG) 2 0 2
Alliance pour le renouveau national (ARENA) 1 0 1
Rassemblement pour la renaissance et le développement (RRD) 1 0 1
Rassemblement pour une Guinée prospère (RGP) 1 0 1
Force des intègres pour le développement (FIDEL) 1 0 1
Parti démocratique de Guinée - Rassemblement Démocratique Africain (PDG-RDA) 1 0 1
Parti guinéen pour la renaissance et le progrès (PGRP) 1 0 1
Alliance pour le renouveau national (ARN) 1 0 1
Mouvement des patriotes pour le développement (MPD) 1 0 1
Parti guinéen pour le progrès et le développement (PGPD) 1 0 1
Génération citoyenne (GeCI) 1 0 1
Guinée Unie pour le Développement (GUD) 1 0 1
Parti pour la paix et le développement (PPD) 1 0 1
Nouvelle Génération pour la République (NGR) 1 0 1
Union des forces démocratiques (UFD) 1 0 1
Parti AFIA 1 0 1
Membres élus, par sexe
Nombre d’hommes élus
97
Nombre de femmes élues
17
Pourcentage de femmes élues Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de femmes élues par le nombre de sièges en jeu à l'élection.
14.91%
Femmes élues au scrutin direct
17

Nouvelle législature

Nombre total d’hommes après l’élection Nombre total de parlementaires masculins dans ce parlement/cette chambre suite à l’élection ou au renouvellement, quel que soit leur mode de désignation.
97
Nombre total de femmes après l’élection Nombre total de femmes parlementaires dans ce parlement/cette chambre suite à l’élection ou au renouvellement, quel que soit leur mode de désignation.
17
Date de la première séance Date à laquelle le parlement/la chambre nouvellement élu(e) s’est réuni(e) pour la première fois. Elle peut différer de la date à laquelle les membres ont prêté serment.
22.04.2020
Premier Président du nouveau parlement
Premier Président du nouveau parlement Prénom du Président du nouveau parlement suite aux élections ou au renouvellement.
Amadou Damaro Camara (Homme)
Parti politique
Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG) Arc en ciel
Date d’élection
22.04.2020