Guinée

Conseil national de transition

Résultats des élections

Données sur les élections parlementaires, y compris le contexte, les candidats, la participation, les résultats et la formation de la nouvelle législature. Par défaut, les résultats des dernières élections sont affichés. Sélectionner une date pour consulter les résultats d'élections antérieures.

Contexte

Date(s) d’élection Date à laquelle les élections ont commencé et fini pour les parlements/chambres élu(e)s au scrutin direct ou indirect. Date des nominations pour les parlements/chambres nommé(e)s.
22.01.2022
Date de dissolution du parlement sortant Date à laquelle la précédente législature (élue lors des élections précédentes) a été dissoute.
05.09.2021
Nombre de sièges en jeu Nombre de sièges à pourvoir aux élections. Si le parlement/la chambre est entièrement renouvelé(e), ce nombre est généralement identique au nombre statutaire de membres. Si le parlement/la chambre est partiellement renouvelé(e) ou nommé(e), le nombre de sièges en jeu est généralement inférieur au nombre total de membres.
81
Portée des élections Portée des élections : renouvellement complet, renouvellement partiel.
Renouvellement complet

Résultats

Concernant l’élection Court descriptif du contexte et des résultats de l’élection.
En mars 2020, le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), du Président Alpha Condé, a vu augmenter sa part de sièges à l’issue d’élections législatives retardées, boycottées par les principaux partis d’opposition. Ceux-ci protestaient aussi contre la nouvelle Constitution, approuvée par un référendum constitutionnel tenu parallèlement aux élections de 2020. Selon la nouvelle Constitution, le Président peut exercer jusqu’à deux mandats de six ans, au lieu de cinq ans. Le parti au pouvoir a déclaré par la suite que la nouvelle Constitution pouvait remettre à zéro le compteur des mandats présidentiels. En octobre 2020, le Président Alpha Condé, âgé de 82 ans, a obtenu un troisième mandat controversé, ce qui a déclenché des manifestations violentes dans tout le pays.

Le 5 septembre 2021, le Groupement des forces spéciales (GPS), conduit par le colonel Mamady Doumbouya, a annoncé le renversement du Président Alpha Condé (en exercice depuis 2010) et suspendu la Constitution. La junte, qui se fait appeler le Comité national pour le rassemblement et le développement (CNRD), a déclaré que son action avait été motivée par la "pauvreté et la corruption endémique". Le CNRD a annoncé la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée nationale.

À la suite de consultations nationales avec différents acteurs socio-économiques et politiques, le gouvernement du CNRD a, le 27 septembre, rendu publique une "charte de transition" et promis de remettre le pays sur la voie d’un régime civil. La charte, qui ne spécifie pas la durée de la période de transition, prévoit un parlement de transition et un Conseil national de transition ou CNT, qui sera nommé par un président intérimaire.

Le 1er octobre, le colonel Mamady Doumbouya a prêté serment en qualité de Président par intérim. Il a promis d’organiser des élections libres et transparentes sans spécifier dans quel délai. Le 6 octobre, il a nommé Premier ministre M. Mohamed Beavogui, ancien haut fonctionnaire ayant aussi travaillé aux Nations Unies. On ignore encore aujourd’hui ce qu’il est advenu de l’ancien Président. À la date de finalisation du présent rapport, les autorités avaient publié un communiqué détaillant les modalités de constitution du CNT sans toutefois donner de précisions quant au calendrier envisagé.

Le 6 novembre, le gouvernement par intérim a annoncé que les candidatures au CNT seraient ouvertes du 8 au 22 novembre. Le CNT sera composé de 81 membres, dont 30 pour cent au moins doivent être des femmes, représentant les entités suivantes :
1. Les représentants des partis politiques : 15
2. Les faitières des organisations de la société civile : 7
3. Les centrales syndicales : 5
4. Les organisations patronales : 3
5. Les forces de défense et de sécurité : 9
6. Les organisations de défense des droits de l'homme : 2
7. Les organisations des Guinéens de l'étranger : 5
8. Les organisations de femmes : 3
9. Les organisations de jeunes : 5
10. Les organisations culturelles : 2
11. Les organisations religieuses : 2
12. Le secteur informel et les métiers : 2
13. Les organisations paysannes :2
14. Les sages des régions : 2
15. Les personnes vivant avec un handicap : 2
16. Les organisations socioprofessionnelles : 3
17. Les chambres consulaires : 2
18. Les organisations de presse : 2
19. Les personnes ressources : 8

Le 22 janvier 2022, le Président par intérim a désigné 81 parlementaires, dont 24 femmes, au CNT.

Un décret séparé, publié le même jour, a nommé M. Dansa Kourouma (Président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG), qui représente les organisations faîtières de la société civile, en tant que Président du CNT.
Membres élus, par sexe
Nombre d’hommes élus
57
Nombre de femmes élues
24
Pourcentage de femmes élues Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de femmes élues par le nombre de sièges en jeu à l'élection.
29.63%
Sources
Conseil national de transition (25.01.2022)
Femmes nommées
24

Nouvelle législature

Nombre total d’hommes après l’élection Nombre total de parlementaires masculins dans ce parlement/cette chambre suite à l’élection ou au renouvellement, quel que soit leur mode de désignation.
57
Nombre total de femmes après l’élection Nombre total de femmes parlementaires dans ce parlement/cette chambre suite à l’élection ou au renouvellement, quel que soit leur mode de désignation.
24
Date de la première séance Date à laquelle le parlement/la chambre nouvellement élu(e) s’est réuni(e) pour la première fois. Elle peut différer de la date à laquelle les membres ont prêté serment.
05.02.2022
Premier Président du nouveau parlement
Premier Président du nouveau parlement Prénom du Président du nouveau parlement suite aux élections ou au renouvellement.
Dansa Kourouma (Homme)
Parti politique
Faitières des organisations de la société civile
Date d’élection
22.01.2022