Nouveau Parline: plateforme de données ouvertes de l’UIP (bêta)
Votre portail centralisé de renseignements sur les parlements nationaux

Mali

-

Assemblée Nationale

Résultats des élections

Données sur les élections parlementaires, y compris le contexte, les candidats, la participation, les résultats et la formation de la nouvelle législature. Par défaut, les résultats des dernières élections sont affichés. Sélectionner une date pour consulter les résultats d'élections antérieures.

Contexte

Date(s) d’élection Date à laquelle les élections ont commencé et fini pour les parlements/chambres élu(e)s au scrutin direct ou indirect. Date des nominations pour les parlements/chambres nommé(e)s.
24.11.2013 to 15.12.2013
Date de dissolution du parlement sortant Date à laquelle la précédente législature (élue lors des élections précédentes) a été dissoute.
31.12.2013
Dates de l’élection Dates des élections : au délai normal, élections anticipées, élections repoussées
Elections reportées
Date prévue pour les prochaines élections Date à laquelle les prochaines élections doivent avoir lieu, selon la loi ou l’usage.
30.11.2018
Nombre de sièges en jeu Nombre de sièges à pourvoir aux élections. Si le parlement/la chambre est entièrement renouvelé(e), ce nombre est généralement identique au nombre statutaire de membres. Si le parlement/la chambre est partiellement renouvelé(e) ou nommé(e), le nombre de sièges en jeu est généralement inférieur au nombre total de membres.
147
Portée des élections Portée des élections : renouvellement complet, renouvellement partiel.
Renouvellement complet

Candidats

Nombre total de candidats Nombre total de candidats à l’élection. N’inclut pas ceux qui se présentent comme "suppléants".
1,141
Nombre de candidats Nombre de candidats
985
Nombre de candidates Nombre de candidates
156
Le nombre de candidates n’est pas disponible dans les sources faisant autorité
No
Pourcentage de femmes candidates Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de candidates par le nombre total de candidats et candidates.
13.67%
Nombre de partis en lice Ce champ peut indiquer soit le nombre de partis en lice pour l’élection, soit le nombre de coalitions/d’alliances électorales.
410
Notes
Nombre de partis en lice : 410 listes. Les élections législatives se font au moyen de listes de partis ou de candidats dans chaque district. Les partis forment habituellement des alliances électorales différentes dans chaque district.

Participation

Inscription Nombre de personnes inscrites sur les listes électorales
6,829,696
Votes Nombre de personnes ayant voté
3,345,253
Participation électorale Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de personnes qui ont effectivement voté par le nombre de personnes inscrites sur les listes électorales.
48.98%

Résultats

Concernant l’élection Court descriptif du contexte et des résultats de l’élection.
Le Rassemblement pour le Mali (RPM) du Président Ibrahim Boubacar Keïta est devenu la plus grande force parlementaire, remportant 66 des 147 sièges de l'Assemblée nationale. Les partis soutenant le Président ont obtenu un total de 115 sièges. Parmi ceux-ci se trouvait l'Alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA) de l'ancien Président de l'Assemblée nationale et Président par intérim Dioncounda Traoré, qui a remporté 16 sièges. L'Union pour la république et la démocratie (URD), emmenée par M. Soumaïla Cissé – adversaire de M. Keïta aux élections présidentielles de 2013 – est devenue la deuxième force avec 17 sièges. Le RPM et ses alliés s'étaient engagés à reconstruire l'économie nationale et à apaiser les tensions ethniques dans le nord du pays. De son côté, l’UPD voulait œuvrer en faveur des défavorisés et faire progresser l'idée d'un « Grand Mali » (Maliba). Les élections de 2013 ont été les premières depuis le coup d'Etat de mars 2012, qui avait été fomenté par un groupe militaire baptisé Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat (CNRDRE). Emmené par le Capitaine Amadou Sanogo, ce groupement militaire reprochait au gouvernement de n'avoir pas su réprimer une rébellion touareg dans le nord du pays. Le CNRDRE avait suspendu la Constitution de 1992 et dissous les institutions de la République. Sous la pression internationale, le CNRDRE a rétabli la Constitution en avril et annoncé son intention d'organiser des élections. Le Président de l'Assemblée nationale, M. Traoré a assuré la présidence par intérim après le renversement du Président Amadou Toumani Touré. L'Assemblée nationale a ensuite adopté un projet de loi portant prorogation de son mandat (qui aurait dû prendre fin en août 2012), jusqu'au terme de la période de transition, en avril 2013. Cependant, la prise du nord du pays par des groupes islamistes radicaux - parmi lesquels Al-Qaïda au Maghreb islamique et le Mouvement pour l'unicité et le Jihad en Afrique de l'Ouest - a retardé d'autant les élections législatives. En janvier 2013, une opération militaire franco-malienne soutenue par les Nations Unies a repoussé ces groupes hors du pays, ouvrant la voie à des élections présidentielles, qui se sont finalement tenues en juillet et août 2013. M. Keïta l'a emporté sur M. Cissé au second tour de l'élection. La convocation de l'Assemblée nationale nouvellement élue, le 22 janvier 2014, a officiellement mis fin à la période de transition qui avait fait suite au coup d’Etat de 2012.
Nombre de partis gagnant des sièges Nombre de partis qui ont gagné une représentation parlementaire à l’élection concernée.
19
Pourcentage de partis gagnant des sièges Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de partis ayant obtenu une représentation parlementaire par le nombre de partis en lice.
4.63%
Alternance au pouvoir après les élections Les résultats des élections ont entraîné un changement de gouvernement. Ne concerne pas les pays appliquant le système présidentiel si les élections présidentielles et parlementaires se tiennent séparément. Ne concerne pas non plus les pays en transition politique ou n’ayant pas de système de partis.
Sans objet
Note sur l’alternance du pouvoir
Premières élections depuis le coup d’'Etat de 2012.
Membres élus, par sexe
Nombre d’hommes élus
133
Nombre de femmes élues
14
Pourcentage de femmes élues Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de femmes élues par le nombre de sièges en jeu à l'élection.
9.52%
Autres notes
La répartition des sièges indiquée plus haut est fondée sur les résultats des élections. A la première séance de l'Assemblée nationale, le 22 janvier, les groupes parlementaires ci-après avaient été constitués : - RPM : 66 membres - ADEMA-PASJ : 44 membres - URD : 17 members - FARE AN KAWILI : 6 membres - SADI : 5 membres - PARRENA : 3 membres - PDES : 2 membres - Indépendants : 4 membres
Sources
Assemblée Nationale (20.01.2014, 09.02.2014, 12.02.2014) Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE, Rapport de la Mission d'observation des elections présidentielles du 28 Juillet 2013 au Mali
Femmes élues au scrutin direct
14

Nouvelle législature

Nombre total d’hommes après l’élection Nombre total de parlementaires masculins dans ce parlement/cette chambre suite à l’élection ou au renouvellement, quel que soit leur mode de désignation.
133
Nombre total de femmes après l’élection Nombre total de femmes parlementaires dans ce parlement/cette chambre suite à l’élection ou au renouvellement, quel que soit leur mode de désignation.
14
Date de la première séance Date à laquelle le parlement/la chambre nouvellement élu(e) s’est réuni(e) pour la première fois. Elle peut différer de la date à laquelle les membres ont prêté serment.
22.01.2014
Premier Président du nouveau parlement
Premier Président du nouveau parlement Prénom du Président du nouveau parlement suite aux élections ou au renouvellement.
Issaka Sidibé (Homme)
Parti politique
Rassemblement pour le Mali (RPM)
Date d’élection
22.01.2014