Thaïlande

Chambre des ReprésentantsSénat

Chambre des Représentants

Résultats des élections

Données sur les élections parlementaires, y compris le contexte, les candidats, la participation, les résultats et la formation de la nouvelle législature. Par défaut, les résultats des dernières élections sont affichés. Sélectionner une date pour consulter les résultats d'élections antérieures.

Contexte

Date(s) d’élection Date à laquelle les élections ont commencé et fini pour les parlements/chambres élu(e)s au scrutin direct ou indirect. Date des nominations pour les parlements/chambres nommé(e)s.
24.03.2019
Date de dissolution du parlement sortant Date à laquelle la précédente législature (élue lors des élections précédentes) a été dissoute.
09.12.2013
Dates de l’élection Dates des élections : au délai normal, élections anticipées, élections repoussées
Elections reportées
Date prévue pour les prochaines élections Date à laquelle les prochaines élections doivent avoir lieu, selon la loi ou l’usage.
31.03.2023
Nombre de sièges en jeu Nombre de sièges à pourvoir aux élections. Si le parlement/la chambre est entièrement renouvelé(e), ce nombre est généralement identique au nombre statutaire de membres. Si le parlement/la chambre est partiellement renouvelé(e) ou nommé(e), le nombre de sièges en jeu est généralement inférieur au nombre total de membres.
500
Portée des élections Portée des élections : renouvellement complet, renouvellement partiel.
Renouvellement complet

Candidats

Nombre total de candidats Nombre total de candidats à l’élection. N’inclut pas ceux qui se présentent comme "suppléants".
14,098
Nombre de candidats Nombre de candidats
10,958
Nombre de candidates Nombre de candidates
3,140
Pourcentage de femmes candidates Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de candidates par le nombre total de candidats et candidates.
22.27%
Nombre de partis en lice Ce champ peut indiquer soit le nombre de partis en lice pour l’élection, soit le nombre de coalitions/d’alliances électorales.
77

Participation

Inscription Nombre de personnes inscrites sur les listes électorales
51,214,120
Votes Nombre de personnes ayant voté
38,341,644
Participation électorale Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de personnes qui ont effectivement voté par le nombre de personnes inscrites sur les listes électorales.
74.87%

Résultats

Concernant l’élection Court descriptif du contexte et des résultats de l’élection.
Aucun parti n'a obtenu la majorité à la Chambre des représentants, qui compte 500 membres. Les nouveaux parlementaires étaient les premiers à être élus depuis le coup d'État de mai 2014 (voir note 1). Le Parti Pheu Thai (dirigé par l'ancien Premier Ministre Shinawatra Thaksin, qui avait été évincé lors du coup d'État de 2014, voir note 2) est arrivé en tête, suivi du Parti Palang Pracharath, pro-militaire (qui soutient le responsable du coup d'État et Premier Ministre par intérim Prayuth Chan-ocha), et du Parti du nouvel avenir, un parti anti-junte dirigé par M. Thanathorn Juangroongruangkit (voir note 3).

Après les élections de 2019, le Parti Pheu Thai, qui avait soutenu la candidature de Mme Sudarat Keyuraphan au poste de premier ministre, et le Parti du nouvel avenir, qui s'était engagé à modifier la Constitution de 2017 rédigée sous le régime militaire, ont formé une alliance de sept partis. Bien que l'alliance ait d'abord prétendu avoir la majorité à la Chambre, elle a finalement obtenu 245 sièges (voir note 4). Entre-temps, le Parti Palang Pracharath a formé une alliance de 19 partis, dont les troisième et quatrième partis les plus représentés au sein du nouveau Parlement : le Parti démocrate (dirigé par l'ancien Premier Ministre Abhisit Vejjajiva) et le Parti Bhumjaithai, dirigé par M. Anutin Charnvirakul.

Le 24 mai, la Chambre des représentants nouvellement élue a tenu sa première session en même temps que le nouveau Sénat (voir note 5). L'ancien Premier Ministre Chuan Leekpai (Parti démocrate) a été élu à la présidence, battant un candidat soutenu par le Parti Pheu Thai. La Chambre des représentants a suspendu le dirigeant du Parti du nouvel avenir Thanathorn Juangroongruangkit.

Conformément aux dispositions transitoires prévues par la Constitution de 2017, le nouveau Premier Ministre est élu conjointement par la Chambre des représentants et le Sénat pour les cinq premières années suivant la date de mise en place de la première Assemblée nationale. Le 6 juin, la session conjointe de la Chambre des représentants et du Sénat a élu le Général Prayuth Chan-ocha au poste de premier ministre. L'intéressé a reçu 500 voix contre 244 pour le dirigeant du Parti du nouvel avenir Thanathorn Juangroongruangkit. Le 11 juin, le Roi Maha Vajiralongkorn a officiellement approuvé la nomination de M. Prayuth Chan-ocha en tant que Premier Ministre.

Note 1 :
En mai 2014, le Général Prayuth Chan-ocha a annoncé que les militaires avaient pris le contrôle du Gouvernement et dissous le Parlement. Il a créé le Conseil national pour la paix et l'ordre (NCPO). Selon la feuille de route du NCPO, des élections générales devaient être organisées dans un délai d'un an, c'est-à-dire avant mai 2015. Cependant, elles ont été successivement reportées en raison notamment du retard pris dans l'adoption de la nouvelle Constitution et des lois relatives aux élections. Le 23 janvier 2019, la Commission électorale a fixé les élections à la Chambre des représentants au 23 mars. Pendant la période de transition, l'Assemblée législative nationale (ALN), nommée par l'ancien roi en juillet 2014, a exercé le pouvoir législatif. Le mandat de l'ALN a expiré un jour avant la convocation de la nouvelle Assemblée nationale, le 24 mai 2019.

Note 2 :
M. Thaksin, qui a choisi de vivre en exil, a été condamné à deux ans d'emprisonnement dans le cadre d'une autre condamnation pour corruption datant de 2008. Le 7 mars 2019, la Cour constitutionnelle a ordonné la dissolution du parti thaïlandais Raksa Chart, un autre parti soutenant l'ancien Premier Ministre, après que celui-ci ait désigné la sœur du Roi en tant que candidate à sa succession. Le 23 avril, la Cour suprême a condamné, par contumace, M. Thaksin à trois ans d'emprisonnement pour conflit d'intérêts.

Note 3 :
Le dirigeant du Parti du nouvel avenir, Thanathorn Juangroongruangkit, a été accusé de sédition pour avoir prétendument aidé des manifestants anti-junte en 2015 et pour avoir critiqué la junte sur Facebook en 2018. Le 23 avril 2019, la Commission électorale l'a accusé d'avoir enfreint la loi électorale en détenant des actions dans une société de médias après l’enregistrement de sa candidature aux élections de 2019, fait nié par l'intéressé. Le 23 mai, un jour avant la convocation de la Chambre des représentants nouvellement élue, la Cour constitutionnelle a suspendu M. Juangroongruangkit de son siège parlementaire jusqu'à ce qu'elle prenne une décision finale concernant son inéligibilité. S'il est reconnu coupable, il se verra interdit de se présenter aux élections pendant un an. Il pourrait également être poursuivi au pénal pour avoir participé aux élections tout en sachant qu'il était inéligible, ce qui est une infraction passible d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 10 ans, assortie d'une interdiction de faire de la politique pendant 20 ans.

Note 4 :
Sur les 500 sièges de la Chambre, 150 sont pourvus selon le système de la représentation proportionnelle. Peu après les élections, l'alliance a annoncé qu'elle avait obtenu 255 sièges. La Commission électorale a ensuite annoncé qu'un siège serait attribué lorsqu’un candidat cumulerait 30 000 voix, et non plus 71 000 voix, le seuil qu'elle avait établi précédemment. L'alliance a déploré la nouvelle méthode, qui favorise les petits partis, dont beaucoup seraient pro-militaires. La Commission électorale a déclaré que le précédent quota s'était révélé intenable car il aurait abouti à un nombre insuffisant de sièges par listes des partis. Le 8 mai, la Cour constitutionnelle a accordé à la Commission électorale le pouvoir de répartir les sièges selon la nouvelle formule.

Note 5 :
L'article 272 de la Constitution de 2017 stipule que "dans la période de cinq ans à compter de la date de la mise en place de la première Assemblée nationale en vertu de la présente Constitution", un candidat au poste de premier ministre doit obtenir l'approbation de plus de la moitié du nombre total des membres des deux Chambres.
Conformément à la Constitution de 2017, le nombre statutaire des membres du Sénat (qui exercent un mandat de cinq ans) est de 200. Toutefois, en vertu de l'article 269 de la Constitution, la composition initiale du Sénat comprend 250 membres : 244 sénateurs sélectionnés par le NCPO et 6 membres de droit représentant les militaires. Le Sénat actuel comprend plus de 100 personnes ayant des grades dans l'armée ou la police et 15 anciens ministres du précédent cabinet de M. Prayuth.
Pendant les cinq premières années, le Sénat est habilité à délibérer conjointement avec la Chambre des représentants sur tout projet de loi jugé lié à la réforme nationale. Il a également le pouvoir de rejeter effectivement tout projet de loi d'amnistie lors de réunions conjointes des deux chambres. Le soutien des deux tiers des deux chambres (ou d'au moins 500 parlementaires) est nécessaire pour adopter un projet de loi d'amnistie.
Nombre de partis gagnant des sièges Nombre de partis qui ont gagné une représentation parlementaire à l’élection concernée.
26
Pourcentage de partis gagnant des sièges Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de partis ayant obtenu une représentation parlementaire par le nombre de partis en lice.
33.77%
Nombre de partis au gouvernement Le gouvernement peut être formé par un ou plusieurs partis politiques
6
Noms des partis au gouvernement Le gouvernement peut être formé par un ou plusieurs partis politiques
Parti Palang Pracharat, Parti démocrate, Parti Bhumjaithai, Parti Chartthaipattana, Coalition d'action pour la Thaïlande, Parti Chart Pattana
Partis ou coalitions gagnant des sièges
Répartition des sièges remportés par les groupes politiques
Groupe politique Total Majoritaire Proportionnel
Parti Palang Pracharat 116 97 19
Parti Pheu Thai 136 136 0
Parti du nouvel avenir 81 31 50
Parti démocrate 53 33 20
Parti Bhumjaithai 51 39 12
Parti libéral thaïlandais 10 0 10
Parti Chartthaipattana 10 6 4
Parti de la nouvelle économie 6 0 6
Parti Prachachart 7 6 1
Parti Puea Chat 5 0 5
Coalition d'action pour la Thaïlande 5 1 4
Parti Chart Pattana 3 1 2
Parti thaï du pouvoir local 3 0 3
Parti du pouvoir du peuple thaï 2 0 2
Thai People Power Party 1 0 1
Parti du pouvoir de la nation thaï 1 0 1
Parti progressiste populaire 1 0 1
Parti de la civilisation thaïlandaise 1 0 1
Parti thaïlandais Palang Thai Rak 1 0 1
Parti des enseignants thaïlandais pour le peuple 1 0 1
Parti Prachaniyom 1 0 1
Parti de la justice du peuple thaïlandais 1 0 1
People Reform Party 1 0 1
Parti des citoyens thaïlandais au pouvoir 1 0 1
Parti Nouvelle démocratie 1 0 1
Nouveau Parti Palangdharma 1 0 1
Membres élus, par sexe
Nombre d’hommes élus
421
Nombre de femmes élues
79
Pourcentage de femmes élues Le pourcentage est calculé en divisant le nombre de femmes élues par le nombre de sièges en jeu à l'élection.
15.8%
Note sur la répartition des sièges entre hommes et femmes
Au moment de la première session, tenue le 24 mai 2019, la Chambre des représentants comptait 498 membres, dont 76 femmes (51 élues au scrutin majoritaire et 25 au scrutin proportionnel).
Une candidate du Parti du nouvel avenir a remporté le dernier siège sous le système majoritaire lors d'une élection répétée tenue le 26 mai, portant le nombre de femmes à 77.
Par la suite, la commission électorale a recalculé la répartition des sièges selon le système de la représentation proportionnelle. Au lieu d'un candidat masculin du Parti Thairaktham, deux candidates (une du Parti Palang Pracharath et une du Parti démocrate) ont été déclarées élues.
Au 12 juin, la Chambre des représentants comptait 79 femmes sur un total de 500 membres.

Le Parti du nouvel avenir a remporté 81 sièges aux élections de 2019. Le 20 novembre 2019, la Cour constitutionnelle a condamné son dirigeant, Thanathorn Juangroongruangkit, et lui a retiré son statut de parlementaire, ramenant le nombre de parlementaires de 81 à 80. Le 17 décembre, le Parti du nouvel avenir a expulsé quatre de ses 80 membres qui avaient voté en faveur du Gouvernement, ramenant ainsi le nombre des membres à 76.

Le 21 février 2020, la Cour constitutionnelle a dissous le Parti du nouvel avenir et a interdit à 16 dirigeants du parti (dont 11 parlementaires) de faire de la politique pendant 10 ans, laissant le parti avec 65 membres à la Chambre des représentants. Des élections partielles seront organisées pour pourvoir les 11 sièges, tandis que les 65 autres membres devront trouver un nouveau parti politique dans les 60 jours pour conserver leurs sièges parlementaires. Au 27 février, 77 des 489 membres étaient des femmes.

Le 8 mars 2020, d'anciens membres du Parti du nouvel avenir dissous ont annoncé qu'ils rejoindraient le Parti du mouvement, qui n'avait obtenu aucun siège au Parlement et avait changé de nom, qui était anciennement Parti Ruampattanachartthai, pour pouvoir accepter de nouveaux membres. En tout, 54 des 65 anciens membres du Parti du nouvel avenir ont rejoint le Parti du mouvement et les 11 autres ont rejoint des partis de la coalition au pouvoir : 9 ont rejoint le Parti Bhumjaithai et 2 ont rejoint le Parti Chartthaipattana.

Au 20 avril, 77 des 489 membres étaient des femmes. La date des élections partielles visant à pourvoir les 11 sièges vacants n'a pas encore été fixée.
Autres notes
Les "partis ou coalitions qui remportent des sièges" ci-dessus tiennent compte des élections répétées qui ont eu lieu le 26 mai et du nouveau calcul ultérieur des sièges selon le système de la représentation proportionnelle.

Note sur la "Dissolution de la chambre sortante" :
La date de dissolution de la précédente Chambre des représentants élue en juillet 2011. De nouvelles élections à la Chambre des représentants ont eu lieu en février 2014, mais en mars 2014, la Cour constitutionnelle a annulé les résultats conformément à la Constitution de 2007 (Charte), qui stipule que le jour du scrutin doit être le même dans tout le Royaume.
Sources
Groupe UIP (16.05.2019, 05.06.2019, 18.07.2019, 09.03.2020, 16.03.2020)
Office of the Election Commission of Thailand (02.12.2019)
https://www.ect.go.th/ect_en/
Femmes élues au scrutin direct
79

Nouvelle législature

Nombre total d’hommes après l’élection Nombre total de parlementaires masculins dans ce parlement/cette chambre suite à l’élection ou au renouvellement, quel que soit leur mode de désignation.
421
Nombre total de femmes après l’élection Nombre total de femmes parlementaires dans ce parlement/cette chambre suite à l’élection ou au renouvellement, quel que soit leur mode de désignation.
79
Parlementaires dont c’est le premier mandat Nombre de membres qui exercent pour la première fois un mandat parlementaire suite à l’élection ou au renouvellement, quel que soit leur mode de désignation.
260
Date de la première séance Date à laquelle le parlement/la chambre nouvellement élu(e) s’est réuni(e) pour la première fois. Elle peut différer de la date à laquelle les membres ont prêté serment.
24.05.2019
Premier Président du nouveau parlement
Premier Président du nouveau parlement Prénom du Président du nouveau parlement suite aux élections ou au renouvellement.
Chuan Leekpai (Homme)
Parti politique
Parti démocrate
Date d’élection
25.05.2019