Togo

Assemblée nationale

Système politique
Système parlementaire
Structure du parlement
Unicaméral
Membre de l’UIP
Oui

Résultats des élections

Données sur les élections législatives, y compris le contexte, les candidats, la participation des électeurs, les résultats et le nouveau corps législatif. Par défaut, les résultats des dernières élections sont affichés. Sélectionnez une date pour afficher les résultats des élections précédentes.

Arrière-plan

Date(s) d’élection
20 déc. 2018
Date de dissolution du parlement sortant
Pas d'information disponible
Caractéristiques du scrutin
Elections reportées
Date prévue pour les prochaines élections
29 avril 2024
Nombre de sièges en jeu
91
Portée des élections
Renouvellement complet

Candidates

Nombre total de candidats
856

Participation électorale

Inscription
3 155 837
Votants
1 869 717
Taux de participation
59,2%

Résultats

Concernant l’élection

L'Union pour la République du Président Faure Gnassingbé a conservé la majorité des 91 sièges de l'Assemblée nationale. L'Union des forces de changement (UFC, voir la note 1) est devenu le plus grand parti d'opposition en remportant 7 sièges, sur fond de boycott des élections par la coalition C14 (voir la note 2). En janvier 2019, Mme Yawa Djigbodi Tsegan, élue Présidente de la nouvelle Assemblée nationale, est devenue la première Togolaise à assumer ces fonctions.

Les élections de 2018 étaient les premières depuis les protestations massives d'août 2017, au cours desquelles plusieurs personnes ont trouvé la mort. Les manifestants défilaient à l'initiative du Parti national panafricain de M. Tikpi Atchadam, qui avait fait alliance avec 13 autres partis pour former la coalition C14. Cette coalition exigeait des réformes politiques, notamment la réintroduction de la règle limitant à deux le nombre de mandats présidentiels (voir la note 3). La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDAO) a encadré le processus de médiation. En juillet 2018, elle a exhorté le gouvernement togolais à entreprendre une révision complète des listes électorales dans l'optique des élections législatives du 20 décembre.

La coalition C14, arguant d'"irrégularités" lors de la préparation du scrutin, a appelé au boycott des élections. Elle a continué à exiger l'interruption du processus électoral tant que la limite des deux mandats présidentiels n'était pas rétablie. D'autres forces d'opposition, telles que l'UFC et le Nouvel engagement togolais (NET), ont appelé les électeurs à s'inscrire sur les listes pour les élections de 2018 afin de contester à l'UNIR sa suprématie sur le Parlement.

Note 1 :

L'UFC, conduite par M. Gilchrist Olympio (fils de Sylvanus Olympio, premier Président du Togo), principale force d'opposition lors des élections de 2007, a rejoint le gouvernement de coalition en 2010. En 2017, M. Olympio a exigé le retour à la Constitution de 1992 et invité le Président à ne pas briguer un nouveau mandat.

Note 2 :

L'alliance nationale pour le changement (ANC) de M. Jean-Pierre Fabre comptait au nombre des partis formant la coalition C14. L'ANC avait pris la tête du Collectif Sauvons le Togo (CST) lors des élections de 2013, à l'issue desquelles l'Alliance avait remporté 19 sièges.

Note 3 :

La Constitution de 1992 a instauré la démocratie multipartite et imposé la règle limitant à deux le nombre de mandats présidentiels. En 2002 toutefois, le Parlement a amendé la Constitution pour permettre au Président de l'époque, M. Gnassingbé Eyadéma (porté au pouvoir par le coup d'Etat de 1967), de briguer un nouveau mandat. M. Faure Gnassingbé, Président en exercice, a succédé à son père au pouvoir depuis le décès de ce dernier, intervenu en 2005.

Nombre de partis gagnant des sièges
6
Pourcentage de sièges remportés par le plus grand parti (coalition)
64,8%

Partis ou coalitions gagnant des sièges

Partis ou coalitions gagnant des sièges
Groupe politique Total
Union pour la République (UNIR) 59
Union des forces de changement (UFC) 7
Nouvel Engagement du Togo (NET) 3
Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) 2
Mouvement des Républicains Centristes (MRC) 1
Parti Démocratique Panafricain (PDP) 1
Indépendants 18
Membres élus, par sexe
Nombre d’hommes élus
76
Nombre de femmes élues
15
Pourcentage de femmes élues
16,5%
Femmes élues au scrutin direct
15
Sources

Assemblée nationale (09.01.2019)

Radio France Internationale

Le Monde

France 24

koaci.com

Nouvelle législature

Nombre total d’hommes après l’élection
76
Nombre total de femmes après l’élection
15
Pourcentage de femmes après l'élection
16,5%
Parlementaires dont c’est le premier mandat
Pas d'information disponible
Pourcentage de parlementaires élus pour la première fois
Pas d'information disponible
Date de la première séance
08 janv. 2019

Premier Président du nouveau parlement

Premier Président du nouveau parlement
Yawa Djigbodi Tsegan (Femme)
Date of birth: 08 mai 1971
Parti politique
Union pour la République (UNIR)
Date d’élection
23 janv. 2019

Historical data for IPU membership

Historical data for IPU membership
Year IPU membership
2020-09
List of values for 2020-09
No
2019-04
List of values for 2019-04
No
2018-06
List of values for 2018-06
No